Période des questions : Le vote des expatriés

Par: L'hon. Peter Harder

Partager cette publication:

L’honorable Peter Harder : Honorables sénateurs, ma question s’adresse au représentant du gouvernement au Sénat. Elle porte sur les élections qui ont eu lieu en Iran vendredi dernier.

Partout dans le monde, plusieurs milliers de ressortissants iraniens qui ne vivent pas en Iran ont pu voter dans des bureaux de vote. Par exemple, les États-Unis ont mis en place 16 bureaux de vote de ce type et de nombreux ressortissants iraniens y ont déposé leur bulletin de vote. Seuls Singapour, le Yémen, qui est ravagé par la guerre, et le Canada ont refusé de permettre aux expatriés de voter.

Le représentant du gouvernement peut-il expliquer pourquoi le Canada a refusé de permettre au quart de million de Canadiens d’origine iranienne d’exercer leur droit de vote?

L’honorable Marc Gold (représentant du gouvernement au Sénat) : Je remercie le sénateur de sa question. Le gouvernement prend note de l’élection présidentielle et demeure préoccupé par l’absence d’élections libres et justes en Iran. Étant donné que vous m’avez informé à l’avance de votre question, j’ai demandé au gouvernement de plus amples renseignements sur le rôle du Canada dans cette élection; je n’ai pas encore reçu les détails que j’ai demandés. Je peux toutefois dire que le Canada continue de défendre les droits démocratiques auxquels le peuple iranien a droit.

Partager cette publication:

Menu