À propos du groupe progressiste du Sénat

Notre vision commune

Le Groupe progressiste du Sénat (les progressistes) est composé de sénateurs qui se sont engagés à respecter les principes ci‑dessous.

Valeurs progressistes – Nous formons un groupe de personnes à l’expérience et aux antécédents divers, qui partagent des idées progressistes et une philosophie fondée sur les valeurs que sont la liberté et l’égalité. Nous avons la conviction que chacun possède des droits fondamentaux, mais qu’en tant que membres de la société, nous avons tous également la responsabilité de promouvoir le bien commun, notamment de favoriser la réconciliation avec les peuples autochtones, pour permettre à tous les Canadiens de mener une vie aussi bien remplie et productive que possible. Nous croyons aussi que le gouvernement a un rôle concret à jouer dans la défense de l’intérêt public.

Votes libres – Les progressistes ne pousseront personne à voter d’une certaine façon. Chaque membre de notre groupe pourra voter librement, que ce vote concerne un projet de loi d’initiative parlementaire ou d’initiative ministérielle. Les discussions ont pour but de nous éclairer et d’élargir nos perspectives, mais les sénateurs ne subiront aucune pression et ne seront pas tenus de voter dans un sens ou dans l’autre. Ainsi, le rôle de l’agent de liaison, à titre de dirigeant, est de remplir des fonctions administratives importantes pour tenir les membres bien informés, et non de dicter à quiconque comment voter.

Indépendance – Nous reconnaissons que le Sénat est une institution politique fondatrice, indépendante de la Chambre des communes et du gouvernement. Nous croyons que l’indépendance est une question de choix, plus particulièrement celui de travailler en symbiose avec d’autres sénateurs animés des mêmes idéaux pour atteindre des buts communs. Rien n’empêche les membres de participer à d’autres activités politiques à l’extérieur du Sénat ni d’être membre du parti politique de leur choix.

Concertation – Chaque sénateur est libre de travailler comme il l’entend, mais nos membres reconnaissent l’importance d’unir leurs efforts pour atteindre un but commun. Tous sont libres de défendre les politiques et les initiatives qui leur tiennent à cœur, tout en travaillant à l’unisson pour s’acquitter de leurs responsabilités législatives. Nos membres pourraient avoir de profondes convictions ou diverger d’opinion sur certaines questions, mais ils tirent parti du dialogue et de l’apport de chacun et rehaussent ainsi la qualité des travaux du Sénat. Les membres travailleront ensemble au Sénat pour promouvoir des idées progressistes et ils marcheront main dans la main avec les peuples autochtones pour faire progresser la réconciliation. Nous reconnaissons que le Sénat du Canada est situé sur le territoire traditionnel et non cédé du peuple algonquin, et nous nous inspirons du terme algonquin « mamidosewin», qui signifie « lieu de rencontre » et « marcher main dans la main ». Ce terme orientera donc le travail des membres.

Expérience, structure et discipline – Les sénateurs apportent chacun leur expérience, leurs connaissances et leur expertise cumulées aux questions à l’étude par le Sénat. Nos membres sont conscients de la valeur de la discipline de l’organisation, de l’expérience parlementaire, d’un caucus structuré, et du soutien et de la collaboration du personnel, ainsi que de l’importance de la coopération et de la négociation avec d’autres partis et groupes au Sénat.

Notre principe directeur – Notre groupe croit au principe du « second examen objectif » au moment d’étudier des mesures législatives et d’envisager des modifications aux règles et aux procédures propres au Sénat. Lorsqu’ils étudieront des mesures législatives et les procédures du Sénat, nos sénateurs accorderont une attention particulière aux considérations liées à la Charte des droits et libertés, aux droits des Autochtones, à l’égalité des deux langues officielles ainsi qu’aux principes fondamentaux du Sénat que sont la représentation régionale et les droits des minorités.

Le saviez-vous? En plus de représenter différentes régions du pays, le Sénat affiche une plus grande diversité de genre et ethnique dans sa composition que la Chambre des communes.

Notre rôle au Sénat

Chaque sénateur apporte ses expériences personnelle et professionnelle qui enrichissent la fonction législative du Parlement. Les sénateurs représentent les différentes régions du pays. Le Sénat compte plus de femmes et de minorités visibles que la Chambre des Communes, contribuant ainsi à améliorer leur représentation au sein du Parlement canadien.

Avant d’être nommés à la «chambre haute», de nombreux sénateurs se sont illustrés comme avocats, médecins, agriculteurs, gens d’affaires, enseignants, journalistes et parfois – mais pas toujours – des hommes et femmes politiques. Chacun participe aux activités du Sénat telles que les débats et la période des questions, les caucus, les réunions de comités etc., tout en assumant de nombreuses autres fonctions.

Réputés pour être la « chambre de réflexion », nous examinons l’ensemble de la législation qui nous est transmise par la Chambre des Communes et nous présentons aussi nos propres projets de loi. Notre travail a lieu en comités et en chambre et exige des analyses rigoureuses et de vifs débats.

Chaque sénateur siège à deux ou trois comités où sont étudiées des questions portant sur l’économie, la santé, les enfants, le logement, le transport, les droits de l’homme, l’agriculture, pour ne citer que ceux-là. Au cours de ces réunions, nous entendons des experts, provenant des quatre coins du pays, qui comparaissent comme témoins. Des chercheurs de la Bibliothèque du Parlement nous fournissent de l’information scientifique et des études pointues. Nous posons des questions, nous participons à des discussions avec des témoins experts, et nous produisons des rapports contenant des recommandations précises que nous soumettons au gouvernement.

Nous sommes également actifs comme défenseurs des causes et groupes divers. Par exemple, les sénateurs contribuent à améliorer le sort des personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale ; ils interviennent pour favoriser l’alphabétisation et les programmes de garde d’enfants ; ils contribuent à sensibiliser davantage les Canadiens sur la nécessité de l’éducation post-secondaire et travaillent pour lutter contre la pauvreté dans les villes et les zones rurales.

Lorsque le Parlement est ajourné, nous visitons les régions que nous représentons. Cela nous permet de discuter des problèmes locaux et nous donne l’occasion de promouvoir ces questions sur la scène nationale.

Parce que nous sommes nommés, nous sommes en mesure de nous intéresser à des enjeux auxquels des politiciens, cherchant à se faire réélire, pourraient ne pas porter une aussi grande attention. Ce faisant, nous offrons un équilibre au Parlement, donnant l’assurance aux Canadiens que la législation et les préoccupations importantes pour le pays reçoivent toute l’attention qu’elles méritent.

Leadership

Membre actuellement actif Rôle
L’hon. Jane Cordy Leader du Groupe progressiste du Sénat
L’hon. Pierre Dalphond Leader adjoint du Groupe progressiste du Sénat
L’hon. Patricia Bovey Liaison du Groupe progressiste du Sénat
L’hon. Brian Francis Président du caucus du Groupe progressiste du Sénat
Menu