Période des questions : La création d’un poste d’ombudsman autochtone

Partager cette publication:

Lebreton Flats and Canadian geese, Ottawa

L’honorable Michèle Audette : Honorables sénateurs, ma première question s’adresse au représentant du gouvernement au Sénat.

Aujourd’hui est une date importante pour des milliers de familles et de survivantes des quatre coins du Canada, de même que pour les personnes qui ont perdu des êtres chers. Nous célébrons en effet la journée de Nos sœurs par l’esprit. Je tiens à remercier les collègues qui y ont participé.

J’ai à la fois un devoir de responsabilité et beaucoup d’amour pour ces familles. Elles ont milité pendant plus de 50 ans pour la mise sur pied d’une enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones assassinées et disparues, et le Canada a ordonné le lancement de cette enquête. L’enquête a donné lieu, bien sûr, à beaucoup de rapports et de recommandations, de même qu’à des appels à la justice pour le Canada et pour le Québec. Le 3 juin dernier, on a souligné le troisième anniversaire du rapport de l’enquête. En outre, on a célébré récemment le premier anniversaire du plan d’action du gouvernement fédéral.

Sénateur Gold, l’un des appels à la justice est particulièrement important pour moi. Il s’agit de l’appel à la justice no 1.7 visant à mettre en place, en partenariat avec les organisations, les gouvernements autochtones et le gouvernement fédéral, un poste d’ombudsman. Cet appel à la justice vise aussi à créer un espace pour les droits de la personne et les droits des peuples autochtones.

J’aimerais savoir où nous en sommes, au Canada, en ce qui a trait à cet appel très important qu’est l’appel à la justice no 1.7.

L’honorable Marc Gold (représentant du gouvernement au Sénat) : Je vous remercie pour la question. Les femmes, les filles et les personnes 2ELGBTQQIA+ autochtones ont le droit d’être en sécurité dans les communautés où elles vivent.

Pour répondre à cette stratégie nationale, il faut adopter une approche pangouvernementale, ce qui implique le respect de nos objectifs en tant que pays ainsi que tous les appels à la justice.

On m’informe que, dans la Voie fédérale, le gouvernement du Canada s’est engagé à produire un rapport d’étape annuel sur les principaux jalons et les progrès réalisés par rapport aux engagements. Le 3 juin 2022, le gouvernement a publié le premier rapport d’étape de la Voie fédérale. Ce rapport contient une mise à jour de plus de 50 initiatives et programmes, dirigés par 25 ministères et organismes fédéraux, qui ont été lancés dans le cadre de la Voie fédérale. Le rapport souligne également le travail qu’il reste à faire.

La sénatrice Audette : Je reviens à ma question. Peut-on savoir où en est le gouvernement fédéral avec l’appel à la justice no 1.7 en ce qui concerne la création d’un poste d’ombudsman?

Le sénateur Gold : Je n’ai pas de réponse à votre question. Je ferai des recherches pour essayer d’en obtenir une. Je souligne toutefois que le travail est déjà entamé en partenariat avec les communautés autochtones pour faire en sorte que l’on puisse développer la Voie fédérale ensemble.

Partager cette publication:

Menu