Le Groupe Canado-Africain du Sénat félicite le Sénat de sa reconnaissance officielle du Jour de l’émancipation

Par: L'hon. Wanda Thomas Bernard

Partager cette publication:

Ottawa, le 28 juin 2021Pour diffusion immédiate

Les membres du Groupe Canado-Africain du Sénat (GCAS) se sont dits heureux de l’adoption à l’unanimité de la motion M-83 (Jour de l’émancipation) de la sénatrice Wanda Thomas Bernard au Sénat aujourd’hui. Dans la motion, qui avait reçu leur appui, la sénatrice demande au gouvernement que soit souligné officiellement le Jour de l’émancipation.

La Chambre des communes a adopté à l’unanimité une motion de ce genre, la motion M-36, en mars, qu’avait présentée le député Majid Jowhari, avec l’appui conjoint des députés Greg Fergus, Paul Manly et Alex Ruff. Ces motions proclament le 1er août date importante de l’histoire. En effet, c’est à cette date qu’a été adoptée la Loi sur l’abolition de l’esclavage, ce qui a eu un impact sur 800 000 Africains qui avaient été réduits à l’esclavage dans toutes les colonies britanniques. « Nous sommes engagés dans un réveil collectif, qui offre une grande possibilité de changements systémiques, a déclaré la sénatrice Bernard. L’émancipation est au cœur des efforts de lutte contre le racisme. »

La reconnaissance par le fédéral du Jour de l’émancipation permettra à un plus grand nombre de Canadiens noirs d’établir des liens avec leur patrimoine et de rendre hommage à leurs ancêtres. Il n’aurait pas été possible d’attirer l’attention du fédéral sur le Jour de l’émancipation, n’eût été les innombrables membres de collectivités et d’organismes ainsi que les particuliers qui luttent depuis 25 ans pour le promouvoir.

La sénatrice Mobina Jaffer a fait le commentaire suivant : « Mon plus grand espoir est qu’en reconnaissant le Jour de l’émancipation aux quatre coins du Canada, nous encouragerons les gens à tenter de se familiariser avec le passé des Canadiens d’origine africaine et avec leur contribution durable à l’édification de notre pays. »

En plus de permettre de créer un moment pour célébrer et souligner l’histoire de la journée du 1er août, cette reconnaissance par le fédéral ouvre la porte à une réorientation des programmes d’enseignement, qui pourraient passer de l’histoire coloniale, bien trop familière, à une histoire que l’on raconte moins : celle des personnes racisées au Canada. Elle encouragera les écoles à enseigner l’histoire des Noirs, qui est celle du Canada.
« Les jeunes élèves noirs doivent connaître leur histoire et se trouver représentés dans les programmes d’enseignement, a déclaré la sénatrice Bernard, et les autres élèves doivent comprendre que l’histoire des Noirs fait partie de l’histoire du Canada. »

La sénatrice Rosemary Moodie, présidente du GCAS, a ajouté : « Pour de nombreux Canadiens d’un bout à l’autre du pays, le 1er août est un jour de célébration et de commémoration. C’est une étape importante que les deux chambres du Parlement le reconnaissent maintenant aussi. J’espère que cela encouragera davantage de Canadiens à se renseigner sur notre histoire et à œuvrer pour une société plus juste, plus libre et plus équitable. »

Signé :
L’honorable Wanda Thomas Bernard
L’honorable Mobina Jaffer
L’honorable Marie-Françoise Mégie
L’honorable Rosemary Moodie
L’honorable Mohamed-Iqbal Ravalia

Pour plus de renseignements :

Josh Dadjo
Bureau de la sénatrice Rosemary Moodie
josh.dadjo@sen.parl.gc.ca
613-947-7237

Sabrina Panetta
Bureau de la sénatrice Wanda Thomas Bernard
sabrina.panetta@sen.parl.gc.ca
613-996-2090

Partager cette publication:

Menu