Mamidosewin (meeting place, walking together)

Période des questions : La distribution des vaccins contre la COVID-19

Période des questions : La distribution des vaccins contre la COVID-19

Période des questions : La distribution des vaccins contre la COVID-19


Publié le 16 février 2021
Hansard et déclarations par l’hon. Jim Munson

L’honorable Jim Munson : Honorables sénateurs, ma question s’adresse au sénateur Gold, le représentant du gouvernement au Sénat. Je m’efforce de faire entendre la voix des personnes handicapées, notamment celles qui sont aux prises avec l’autisme, le syndrome de Down et d’autres déficiences intellectuelles. Sénateur Gold, vous avez mentionné que vous alliez vous renseigner, mais cela fait déjà deux semaines que j’essaie d’obtenir des réponses. Il semble que les provinces ne comprennent pas, et cela me préoccupe.

Au cours du week-end, les autorités sanitaires de l’Ontario ont décidé de prioriser la vaccination des adultes âgés de 80 ans et plus, des Autochtones d’âge adulte, des travailleurs de la santé ainsi que des adultes qui reçoivent des soins à domicile. Pendant ce temps, le gouvernement fédéral ne nous dit pas comment il compte collaborer avec les provinces pour qu’elles procèdent à la vaccination des personnes handicapées, qui constituent une population vulnérable.

J’aimerais vous rappeler que selon un rapport publié au Royaume-Uni, les adultes qui souffrent de troubles du développement sont de quatre à six fois plus susceptibles de mourir de la COVID-19 que le reste de la population. Le gouvernement fédéral et les gouvernements des provinces ont-ils fait des progrès pour ajouter les Canadiens aux prises avec un handicap à la liste des personnes qui pourront se faire vacciner en priorité?

L’honorable Marc Gold (représentant du gouvernement au Sénat) : Je vous remercie de votre engagement continu à donner une voix aux personnes handicapées.

J’ai été informé que le gouvernement a demandé au Comité consultatif national de l’immunisation, qui est un groupe d’experts indépendant et externe, de formuler des recommandations au sujet des personnes à vacciner en priorité, et que ces recommandations éclaireront les provinces et les territoires dans le cadre de l’exercice de leurs responsabilités en matière de vaccination.

Sénateur Munson, selon les plus récents renseignements dont je dispose, les Canadiens handicapés ne figurent pas encore en tête de liste et ne sont pas prioritaires à ce stade de la campagne de vaccination. Les recommandations les plus récentes sont axées sur les groupes racialisés et les travailleurs essentiels, qui ont été particulièrement touchés par la COVID. Je crois comprendre qu’il s’agit de la recommandation des experts externes à ce stade.

Je vous remercie toutefois à nouveau de votre question. Je continuerai à me renseigner, car je présume que vous aurez d’autres questions sur le sujet et je serai heureux d’y répondre.

Le sénateur Munson : Merci. La semaine dernière, j’ai parlé du comité consultatif externe et de ses recommandations. Sur son site Web, on ne mentionne toujours rien au sujet des personnes handicapées.

À mon avis, c’est une source de préoccupation pour les centaines de milliers de Canadiens qui n’ont pas vraiment de voix. Je dois avouer que je suis profondément déçu que nous n’ayons pas reçu d’autres informations. Je suis ravi d’entendre cette annonce, mais nous devrions adopter une autre approche.

Qu’attend le premier ministre pour appeler les provinces, qui semblent rester muettes dans ce dossier, afin de leur dire : « Faisons ce qui s’impose pour les personnes handicapées. Vaccinons-les. Protégeons les travailleurs de la santé. Protégeons les parents qui vivent avec des hommes et des femmes vulnérables à la COVID-19. »

Le sénateur Gold : Sénateur, je crois que nous convenons tous que les groupes dont vous parlez, notamment les personnes handicapées, devraient être protégés le plus rapidement possible. Or, l’approche adoptée par le gouvernement dans ce dossier est de compter sur des conseils d’experts indépendants, et leur recommandation à ce jour a été d’accorder la priorité à d’autres groupes. C’est frustrant pour ceux qui ne sont pas encore en tête de liste, et il ne fait aucun doute que c’est une maigre consolation quand je dis qu’il faut encore être patient et attendre que nous recevions d’autres doses de vaccins et que la distribution se poursuive. Merci encore, sénateur, de votre question et de votre engagement.