Période des questions: La nomination d’ambassadeurs dans les pays francophones

Par: L'hon. Amina Gerba

Partager cette publication:

Ceremonial Guard on Parliament Hill, Ottawa

L’honorable Amina Gerba : Ma question s’adresse au représentant du gouvernement au Sénat. Sénateur Gold, la semaine dernière, les gouvernements du Québec et du Canada ont reçu la secrétaire générale de la Francophonie, Mme Louise Mushikiwabo. Son passage à Québec a été l’occasion d’inaugurer une nouvelle représentation de l’Organisation internationale de la Francophonie pour les Amériques, ce qui confirme la place de choix du Québec dans la Francophonie.

Le gouvernement du Canada, bien que très impliqué dans la Francophonie, semble négliger l’importance de ces représentations dans les pays francophones.

Sénateur Gold, pouvez-vous nous dire pourquoi le gouvernement n’a toujours pas nommé d’ambassadeurs dans 14 pays francophones, dont 2 très importants, à savoir la France et le Sénégal, qui sont sans chef de mission depuis 2021?

L’honorable Marc Gold (représentant du gouvernement au Sénat) : Je vous remercie pour la question. Les Canadiens sont bien servis par les femmes et les hommes dévoués de notre service extérieur, qui travaillent sans relâche afin de promouvoir nos valeurs et nos intérêts, en incluant la Francophonie à l’étranger. Le caractère bilingue de notre diplomatie et la présence des deux langues officielles au sein de nos ambassades, de nos hauts-commissariats et de nos missions à l’étranger sont également importants. On m’a assuré qu’une annonce concernant la nomination d’ambassadeurs sera faite en temps opportun.

 

Partager cette publication:

Menu