Hommage à l’honorable Terry Mercer

Par: L'hon. Brian Francis

Partager cette publication:

L’honorable Brian Francis : Honorables sénateurs, j’aimerais prendre quelques minutes pour rendre hommage à l’honorable Terry Mercer. Je suis heureux qu’il ait pu être à la fois un proche collègue et un bon ami. On ne peut pas dire que Terry s’exprime avec discrétion — d’autres en ont parlé plus tôt —, mais il le fait avec grande sagesse, et ses interventions ont toujours contribué utilement à n’importe quelle discussion. J’ai toujours aimé l’écouter parler, car les propos de Terry contiennent toujours une touche d’humour et d’esprit. Il n’a jamais hésité à lancer un commentaire ou un trait humoristique pour détendre l’atmosphère. Son caractère bon enfant m’a toujours mis à l’aise au sein du Groupe progressiste du Sénat.

Je peux dire en toute honnêteté que Terry est une personne extrêmement généreuse. Bien entendu, il a eu une carrière longue et distinguée, notamment en politique, mais il a aussi beaucoup œuvré dans le secteur caritatif. En tant que sénateur, Terry a mis son expérience à profit afin de promouvoir, puis présider le Comité sénatorial spécial sur le secteur de la bienfaisance. À mon égard, Terry s’est montré d’une incroyable générosité, tant de son temps que de sa sagesse.

J’aimerais exprimer ma plus profonde et sincère reconnaissance envers le sénateur Mercer pour m’avoir pris sous son aile, pour m’avoir transmis une mine de connaissances institutionnelles et pour m’avoir aidé à remplir mon rôle de président du caucus. Il n’est pas aisé de remplacer Terry à ce poste, mais grâce à sa générosité, j’ai pu prendre le relais sans heurts et sans grandes difficultés. La porte de Terry était toujours ouverte, et il a toujours été disponible pour moi. À l’époque où j’étais relativement nouveau au Groupe progressiste du Sénat, Terry m’a donné l’impression que je faisais partie du caucus depuis toujours, et il a fait en sorte que je me sente bien accueilli. J’aurais toujours beaucoup d’admiration pour lui, dans son rôle de président du caucus du Groupe progressiste du Sénat. Tel un capitaine, il a tenu la barre pour mener son équipage à travers les remous des débuts du Groupe progressiste du Sénat.

Terry, wela’lin et merci pour votre gouverne, votre sagesse, votre humour et votre amitié.

 

Partager cette publication:

Menu