L’honorable Jim Munson—Hommage—Le sénateur Klyne

Par: L'hon. Marty Klyne

Partager cette publication:

L’honorable Marty Klyne : Je suis heureux que nous en soyons arrivés à cette interpellation avant que je prenne ma retraite.

Merci, sénateur Harder. Merci d’avoir appuyé la motion, sénateur Munson.

Honorables sénateurs, c’est un honneur de prendre la parole pour rendre hommage à notre ami, mon collègue progressiste et le « roi de la gentillesse », l’honorable Jim Munson.

Le sénateur Munson a été un collègue accueillant, amical et bienveillant au Sénat, toujours prêt à raconter une blague et à rire, mais aussi à se soucier des autres. Il est vrai qu’il nous manquera, mais, au sein du Groupe progressiste, nous sommes persuadés que nous réussirons de temps à autre à le faire sortir de sa retraite, de sa maison à Ottawa, pour nous offrir de sages conseils. Les pintes ne sont pas obligatoires.

Le sénateur Munson laisse un legs impressionnant. Il y a toutefois un fil conducteur : il a été un roc pour la communauté des personnes handicapées et, en fait, pour la défense et la progression de tous les droits de la personne et des principes d’inclusion.

Au cours de la précédente législature, le sénateur Munson a parrainé le projet de loi C-81 visant à créer un pays exempt d’obstacles pour les Canadiens handicapés. Fait à noter, la Chambre des communes a accepté tous les amendements du Sénat — voilà qui démontre bien le leadership de collaboration du sénateur Munson.

En 2012, après quatre ans d’efforts, le sénateur Munson est parvenu à faire adopter un projet de loi d’intérêt public du Sénat établissant la Journée mondiale de la sensibilisation à l’autisme au Canada. Ce projet de loi a permis de sensibiliser la population aux difficultés que doivent affronter les gens touchés par l’autisme, ce qui a soutenu les initiatives pour une meilleure politique publique et une plus grande inclusion.

Le sénateur Munson a également participé à l’élaboration du rapport historique de 2007 du Comité des affaires sociales intitulé Payer maintenant ou payer plus tard : les familles d’autistes en crise, qui recommandait la création d’une stratégie nationale en matière d’autisme. Aujourd’hui, nous le savons, le Canada travaille à la création d’une telle stratégie et nous reconnaissons les efforts déterminés et fructueux déployés par le sénateur Munson depuis de nombreuses années pour l’atteinte de cet objectif.

Pas plus tard que le mois passé, le sénateur Munson a fait adopter la Loi sur la Semaine de la gentillesse — je crois que c’est le seul projet de loi d’intérêt public du Sénat qui a été adopté jusqu’à présent dans l’actuelle législature, du moins, c’était le cas lorsque j’ai rédigé mon discours — et la Chambre des communes a adopté ce projet de loi en deux jours. Il faudra demander au sénateur Munson quel est son secret, et le sujet sur lequel porte ce projet de loi est certainement une piste.

Enfin, je veux mentionner que ce fut un réel bonheur de faire partie du Groupe progressiste du Sénat en compagnie du sénateur Munson. J’ai amplement profité de son expérience, de sa collégialité et de son sens de l’humour. Je sais que je parle au nom de tous les membres du Groupe progressiste du Sénat lorsque je dis que j’essaierai de faire honneur à son apport.

Je souhaite à tous de passer un bel été. Merci, hiy kitatamîhin.

Partager cette publication:

Menu