Les 150 pionnières du Manitoba

Par: L'hon. Jane Cordy

Partager cette publication:

L’honorable Jane Cordy : Honorables sénateurs, l’année dernière a permis à beaucoup d’entre nous de prendre le temps de réfléchir aux contributions que nous apportons au monde et au moyen que nous avons pris pour nous y tailler une place. Quelle que soit la forme que prennent ces contributions, tant qu’elles visent à laisser derrière soi un monde un tant soit peu meilleur, il y a de l’espoir.

Je suis ravie de pouvoir saluer encore une fois l’excellent travail que certaines de nos collègues ont accompli — et accomplissent toujours — et qui leur a valu d’être sacrées « pionnières » de ce monde. Les sénatrices Bovey, Gagné, McCallum et McPhedran ont toutes été honorées par la Fondation Nellie McClung et font désormais partie du club select des 150 pionnières du Manitoba.

La liste complète couvre plusieurs décennies et comprend Nellie McClung elle-même, qui était — comme chacun sait — l’une des suffragettes les plus connues du Canada. C’est en bonne partie grâce à elle et à sa détermination politique si la plupart des Manitobaines ont pu obtenir le droit de vote en 1916.

Cela dit, cette liste n’est pas seulement composée de politiciennes; elle compte aussi des femmes et des collectifs féminins de tous les horizons. Toutes, elles ont grandement contribué à l’essor du Manitoba. C’est une vraie joie de parcourir les noms de toutes ces femmes, et de toutes celles qui étaient aussi finalistes, car il ne faudrait pas les oublier elles non plus.

Je ne suis nullement étonnée de constater qu’il y ait autant de femmes qui s’emploient à améliorer la vie de leur prochain et je suis immensément fière de savoir que leurs réalisations sont reconnues et mises en lumière.

Honorables sénateurs, je pourrais évidemment vous faire la liste des réalisations de nos collègues et de toutes celles qui ont été honorées cette année — et Dieu sait que j’en aurais pour longtemps —, mais ce n’est pas pour leurs exploits qu’elles sont considérées comme des pionnières, mais parce qu’elles ont su ouvrir la voie à d’autres.

Alors même si j’admire profondément le travail exceptionnel de ces 150 Manitobaines — et plus particulièrement des sénatrices Bovey, Gagné, McCallum et McPhedran —, je suis impatiente de savoir quelles seront les 150 prochaines à figurer sur la liste, et les 150 suivantes. J’espère que vous êtes conscientes que, grâce à votre sens du leadership, ce que vous avez fait, d’autres le feront après vous. Merci.

Partager cette publication:

Menu