Le Mois des bibliothèques au Canada

Par: L'hon. Jane Cordy

Partager cette publication:

The

L’honorable Jane Cordy : Honorables sénateurs, je prends la parole aujourd’hui pour souligner que le mois d’octobre est le Mois des bibliothèques au Canada et que le 21 octobre, vendredi prochain, est la Journée canadienne des employés des bibliothèques.

Les bibliothèques sont d’immenses sources de connaissances et la preuve que l’information est véritablement une richesse collective. Les bibliothécaires jouent un rôle particulièrement important : ils nous aident à naviguer dans un monde d’information en nous offrant les livres et les outils dont nous avons besoin pour réussir. Dans le cadre de mon rôle de sénatrice, et encore plus dans celui d’enseignante, j’ai constaté personnellement comment les bibliothèques et les livres peuvent contribuer à stimuler l’imagination, l’empathie et le sens du devoir civique.

Cette année, le thème du Mois des bibliothèques au Canada est « Une carte, un million de possibilités ». Dans les bibliothèques de la Nouvelle-Écosse, les programmes offerts incluent une aide à la planification de carrière et à la recherche d’emploi, des services de soutien offerts aux immigrants, des groupes de conversation pour améliorer sa maîtrise d’une langue, une assistance technique et des cours d’informatique, des services de soutien au logement, des programmes de bien-être et de santé, des séances d’information pour les propriétaires de petites entreprises, la lecture de contes et d’autres activités pour les bébés et les enfants, des lectures d’auteurs, des clubs de lecture, des soirées cinéma, des cafés communautaires, des programmes destinés aux parents, des cours de cuisine pour adolescents, des expositions de photographies, des cours de musique et de danse, des clubs de tricot et de fabrication de courtepointes, des groupes de course, du conditionnement physique sur chaise et des événements avec l’artiste mi’kmaw Alan Syliboy, l’artiste et innovateur en résidence des bibliothèques publiques d’Halifax.

Chers collègues, la liste ne s’arrête pas là.

Vous constatez que les bibliothèques ne font pas que prêter des livres. Ici, à Ottawa, on peut y accéder à une imprimante 3D ou à un instrument de musique, y emprunter des laissez-passer pour visiter les musées ou pour aller faire du ski ou de la raquette dans un parc provincial des environs, ou même y emprunter un télescope pour regarder les étoiles. De plus en plus, les Canadiens organisent une variété de services de prêt sur le modèle des bibliothèques, que ce soit pour des outils ou du matériel de camping. On trouve également de mini-bibliothèques libre-service à bien des coins de rue qui invitent voisins et passants à prendre un livre ou à y en déposer un pour le suivant.

Nous en demandons beaucoup à nos bibliothèques et à leur personnel. Pendant la pandémie, beaucoup de bibliothèques sont également devenues des centres de distribution pour les banques alimentaires, des cliniques de vaccination ou des centres de dépistage. Des membres du personnel vérifiaient l’état de santé des aînés pendant les périodes de confinement. Bien que leur principal mandat consiste à nous guider dans notre quête de renseignements, les bibliothécaires sont de plus en plus fréquemment appelés à tenir lieu de travailleurs sociaux de facto et, dans certains cas, d’intervenants d’urgence. Certaines bibliothèques offrent maintenant des services de soutien consacrés à la santé mentale et aux dépendances, et dans plusieurs bibliothèques au pays, le personnel est formé sur l’utilisation des trousses de naloxone en réponse à la crise des opioïdes.

Chers collègues, les bibliothèques sont tellement plus qu’un simple endroit où trouver des livres. Elles créent des liens entre les gens et les idées et contribuent à bâtir des communautés dynamiques. Les bibliothèques nous rassemblent. Que vous soyez fièrement titulaire d’une carte de bibliothèque, visitiez la bibliothèque de votre quartier, y faisiez du bénévolat ou publiiez sur les médias sociaux un message d’appui ou de remerciement à l’intention du personnel d’une bibliothèque, je vous invite à vous joindre à moi et à manifester ce mois-ci votre reconnaissance pour tout ce qu’offrent ces merveilleux établissements.

J’aime ma carte de bibliothèque, et j’aime ma bibliothèque.

Merci.

Des voix : Bravo!

Partager cette publication:

Menu