Le décès de Mary Victoria Colley et le décès de Doris Ida Evans

Par: L'hon. Jane Cordy

Partager cette publication:

Castle Mountain, Alberta

L’honorable Jane Cordy : Honorables sénateurs, je prends la parole aujourd’hui au nom de ma collègue, la sénatrice Wanda Thomas Bernard, qui ne peut être présente parmi nous aujourd’hui :

La plupart des habitants des Maritimes se souviendront de la troisième semaine de septembre en raison des dommages causés par l’ouragan Fiona. Cependant, beaucoup de résidants d’East Preston s’en souviendront comme la semaine où nous avons perdu deux femmes phénoménales : Mary Colley et Doris Evans. Toutes deux étaient un phare dans leur collectivité et une source constante de soutien et de gentillesse.

Mary Colley était surnommée « Big Momma », un surnom qui reflète qui elle était au plus profond d’elle-même, c’est-à-dire une véritable mère pour sa communauté. Big Momma avait la certitude que sa foi lui permettrait de traverser les épreuves de la vie. Elle était connue pour son esprit généreux et son dévouement envers sa famille et sa communauté. Elle avait le don de me faire sourire et rire même lorsque le cœur ne m’en disait pas, et cela me manquera.

Doris Evans était une enseignante à la retraite, une doyenne de son église et une écrivaine qui a passé toute sa vie à s’éduquer et à éduquer les autres. Elle savait donner espoir à ses élèves noirs de l’école Partridge River, l’école ségréguée d’East Preston. Elle croyait fermement qu’elle pouvait avoir une incidence positive dans leur vie grâce au pouvoir de l’éducation. Elle avait pour devise : « Si je peux aider quelqu’un dans ma vie, alors je n’aurai pas vécu en vain. » Même après avoir pris sa retraite, elle a continué de faire du tutorat auprès d’adultes et d’enfants qui avaient besoin d’une aide pédagogique supplémentaire.

Honorables collègues, j’offre mes plus sincères condoléances aux familles Colley et Evans. J’invite les membres de ma collectivité à rendre hommage aux legs de ces femmes tandis que nous pleurons leur perte. Chacun des membres de la collectivité d’East Preston a été touché par l’amour et le soutien de Doris et de Mary. Leur héritage se perpétuera.

Honorables sénateurs, sur une note personnelle, j’ai enseigné à East Preston pendant de nombreuses années. Cette collectivité compte de nombreuses femmes fortes, solidaires et actives comme Mary Colley, Doris Evans et, oui, notre collègue la sénatrice Wanda Thomas Bernard. Elles ont fait d’East Preston un endroit merveilleux doté d’un fort sentiment communautaire.

Merci. Asante.

Partager cette publication:

Menu