Le décès de l’honorable Elaine McCoy, c.r.—Hommage – Sen. Mercer

Par: L'hon. Terry Mercer

Partager cette publication:

L’honorable Terry M. Mercer : Honorables sénateurs, à la fin de décembre, nous avons perdu une collègue respectée et l’amie de plusieurs d’entre nous, la sénatrice Elaine McCoy. À la fois esprit juridique accompli et politicienne intrépide, elle a été au premier plan de la modernisation du Sénat. Elle a plaidé pour une indépendance accrue des sénateurs, ce qu’elle a prôné dès le départ en se disant elle-même progressiste-conservatrice, un parti qui n’existait plus au Sénat au moment où elle y a été nommée.

La sénatrice McCoy a été tour à tour députée provinciale, ministre et sénatrice, toujours en représentant fièrement les Albertains. Elle l’a fait avec compassion et avec de grands idéaux, qu’elle n’hésitait pas à communiquer à tous ceux qui croisaient son chemin.

Je me souviens de plusieurs conversations avec elle et notre vieil ami le sénateur Norm Atkins, qui, à mon sens, dénotent bien la nature de cette enceinte et la manière avec laquelle nous devrions collaborer par delà les frontières idéologiques pour accomplir ce qu’il y a de mieux pour les provinces et pour notre pays.

Si vous n’avez jamais eu l’occasion d’assister à ses réceptions de Noël, vous avez raté toute une brochette d’invités. D’anciens libéraux, d’anciens progressistes-conservateurs et même l’ancien premier ministre Joe Clark ne manquaient pas d’y être, et l’esprit était toujours à la fête.

Elle était un esprit libre et une fervente défenseure du Sénat. Après avoir consacré quatre décennies au service de sa province et de son pays, la sénatrice McCoy continuera d’inspirer les personnes qu’elle a connues.

J’offre mes sincères condoléances à sa famille et à ses amis et j’encourage tous les sénateurs à imiter ses qualités d’indépendance et de défense des gens que nous représentons. Merci, honorables sénateurs.

Partager cette publication:

Menu