La communion des arts, du tourisme et des sports

Par: L'hon. Patricia Bovey

Partager cette publication:

L’honorable Patricia Bovey : Honorables sénateurs, cette période de l’année abonde en journées et en semaines spécialement désignées pour souligner des événements et des aspects de la vie au Canada qui sont particulièrement importants au pays, voire ailleurs dans le monde.

La Semaine du tourisme, qui se déroule actuellement, et la Journée internationale des musées, qui a eu lieu la semaine dernière, ne font pas exception. Puisque les arts et le tourisme sont inextricablement liés, il est normal qu’on les célèbre le même mois. Pour que les arts se portent bien, le tourisme doit bien se porter, et vice versa. La relance postpandémique de ces deux secteurs sera complexe. Elle suivra un parcours sinueux et difficile, j’en suis convaincue.

L’heure est venue de nous tourner vers l’avenir. Quel genre de société souhaitons-nous devenir? En tant que Canadiens, de quelle manière souhaitons-nous nous adonner à nos activités préférées ou en essayer de nouvelles? Quelle place souhaitons-nous nous tailler dans le monde? J’ai déjà parlé du rôle du Canada dans le futur Musée mondial du patrimoine panafricain.

Aujourd’hui, je suis ravie de vous dire que, en 2023, l’un des événements sportifs et culturels mondiaux les plus emballants se tiendra dans ma province. En effet, du 28 juillet au 6 août se dérouleront au Manitoba les Jeux mondiaux des policiers et des pompiers, le plus grand événement sportif au monde après les Jeux olympiques. Ces jeux uniront la planète, attireront de nouveau les touristes parmi nous, honoreront l’excellence et nous permettront d’assister au summum de l’esprit sportif, de la collégialité et de la fierté communautaire et nationale. Ils constitueront une merveilleuse célébration à la gloire des travailleurs de première ligne du monde entier une fois que la pandémie sera chose du passé.

Ces jeux, qui ont lieu tous les deux ans, mettent en vedette plus de 10 000 athlètes provenant de plus de 70 pays. Les participants, dont un grand nombre sont accompagnés des membres de leur famille et de leurs amis, feront de cette rencontre sportive et culturelle le plus grand événement de toute l’histoire du Manitoba. Plus de 100 langues sont parlées chaque jour à Winnipeg, alors quel autre endroit en Amérique du Nord serait mieux placé pour accueillir ces jeux? Le monde entier aura les yeux tournés vers les installations sportives de haut niveau du Manitoba où auront lieu des compétitions dans une soixantaine de disciplines sportives.

Je suis certaine que vous connaissez tellement bien les conventions de l’UNESCO que vous en rêvez la nuit. Vous savez alors qu’elles nous demandent d’intégrer les arts à toutes les manifestations sportives internationales. Le sport et les arts doivent communier en tant qu’expressions essentielles de notre humanité et des liens qui nous unissent.

Le volet artistique des jeux est en cours de préparation. Le secteur des arts de Winnipeg, une plaque tournante nationale pour la créativité et la diversité, enrichira les diverses activités. Personne ne sait mieux organiser un événement ou une fête que Winnipeg, qui l’a fait pour les Jeux panaméricains de 1967 et de 1999.

Le monde entier pourra admirer nos chefs-d’œuvre culturels comme le nouveau Centre des arts inuits, Qaumajuq, au Musée des beaux-arts de Winnipeg, le Musée canadien pour les droits de la personne, l’exposition « Voyage vers Churchill » au parc Assiniboine ainsi que le festival Folklorama. Chaque visiteur sera chaleureusement accueilli par le Manitoba, la « province amicale ». Je félicite toutes les personnes impliquées de près ou de loin dans cet événement. Merci.

Partager cette publication:

Menu