Groupe de travail consultatif sur les œuvres d’art et le patrimoine

Par: L'hon. Patricia Bovey

Partager cette publication:

Inside  the National Gallery of Canada

L’honorable Patricia Bovey : Honorables sénateurs, je prends la parole aujourd’hui afin de remercier les conservateurs d’art canadiens qui ont contribué aux projets du Groupe de travail consultatif sur les œuvres d’art et les biens patrimoniaux du Sénat.

« Cultiver les perspectives » réunit des voix canadiennes au Sénat. Un conservateur d’art de chaque province et territoire, représentant la diversité culturelle du Canada, a été invité à écrire un texte sur une œuvre d’art ou une pièce patrimoniale actuellement installée dans l’édifice du Sénat du Canada. En offrant un contexte national aux œuvres, ces essais étendent la connaissance de la collection du Sénat à un public canadien plus large à partir des points de vue des professionnels du domaine de l’art et des musées. Ensemble, l’expression visuelle des artistes et la mise en contexte par des conservateurs soulignent l’importance et les perspectives des créateurs au Canada ainsi que les nombreux liens avec la vie et les modes de vie dans tout le Canada. Je les en remercie tous.

Parmi ces conservateurs d’art se trouvent huit femmes, une personne d’origine inuite et une autre mi’kmaq. Certains sont nouvellement arrivés dans le métier, tandis que d’autres sont chevronnés. Deux d’entre eux ont choisi des objets, le bâton noir et le banc. L’une a choisi des murales photographiques sur métal. Six participants ont sélectionné des œuvres d’artistes autochtones, dont une artiste inuite. Deux ont choisi un portrait et un autre, une sculpture. L’équilibre dans le choix des œuvres sélectionnées par les auteurs, ainsi que la substance et les perspectives des essais méritent des félicitations. Le 14 juin, les essais et les images ont été publiés en ligne, dans les deux langues officielles, en plus d’un essai en langue inuktitute et un essai en langue mi’kmaq. Je remercie les artistes et la succession des artistes de nous avoir accordé leur permission de publier ces œuvres protégées par le droit d’auteur. Cet automne, 13 autres conservateurs d’art de divers horizons et disciplines seront invités à contribuer au projet.

Je remercie également Greg Hill, conservateur principal Audain de l’art indigène au Musée des beaux-arts du Canada. Son analyse des besoins en matière d’œuvres autochtones au Sénat nous a fourni 19 recommandations visionnaires pour améliorer tant la représentation que la présentation. Sa principale recommandation, déjà approuvée par le Comité permanent de la régie interne, des budgets et de l’administration, consiste à remplacer le nom anglais de la Salle des peuples autochtones, actuellement « Aboriginal Peoples Committee Room » par « Indigenous Peoples Committee Room », car la désignation « Indigenous Peoples » englobe les Premières Nations, les Inuits et les Métis. Nous aborderons d’autres aspects du rapport de M. Hill au cours des prochains mois.

Le programme Musées au Sénat sera inauguré cet automne. Pour l’année inaugurale, la pièce de comité B30 sera aménagée avec des œuvres inuites de la collection du Nunavut, qui est gérée par le Musée des beaux-arts de Winnipeg. Cette installation vise à jeter des ponts entre le Nord et le Sud. Dans les années à venir, des musées et des galeries d’art de partout au pays participeront, chacun célébrant leur collection publique.

Le projet Hommage aux artistes noirs du Canada présentera sa deuxième installation en septembre.

Je remercie sincèrement toutes les personnes qui ont fait et qui continuent de faire de ces initiatives une réalité. Merci.

Partager cette publication:

Menu