Mamadosewin (meeting place, walking together)

Le racisme systémique contre les peuples autochtones

Le racisme systémique contre les peuples autochtones

Le racisme systémique contre les peuples autochtones


Publié le 22 juin 2020
Hansard et déclarations par l’hon. Peter Harder, Sandra Lovelace Nicholas

L’honorable Peter Harder : C’est un honneur pour moi de lire une déclaration de la sénatrice Lovelace Nicholas à l’intention du Sénat et des gens qui n’en font pas partie. Elle ne peut pas le faire personnellement en raison des restrictions liées à la COVID.

Je suis choquée et profondément troublée de constater que, une fois de plus, des Autochtones meurent aux mains de la police lors d’affrontements avec mon peuple au pays. Je présente mes condoléances aux familles de Chantel Moore, une jeune femme autochtone qui a été tuée par la police au moment où celle-ci devait vérifier si elle se portait bien, et de Rodney Levi, un autre Autochtone tué par la police le week-end dernier.

La tenue d’une autre marche en mémoire de Chantel Moore nous a rappelé de manière douloureuse toutes les autres personnes qui ont souffert aux mains de la police, laquelle est chargée de faire respecter la paix et la justice dans nos communautés.

Le racisme systémique a commencé à être exercé par les personnes au pouvoir bien avant que le Canada ne devienne un pays. Le plan du gouvernement visant à extraire l’Indien de l’enfant a mené à la création du système des pensionnats, puis à l’adoption de la Loi sur les Indiens, à laquelle les Autochtones sont toujours assujettis aujourd’hui.

La dirigeante de la GRC est perplexe quant à l’existence du racisme systémique, mais nous, les Autochtones de ce pays, sommes persuadés que ce phénomène est bel et bien présent. Nous en faisons l’expérience depuis le début de nos rapports avec le système qui régit le Canada et sa police.

Il est temps maintenant que les membres des communautés autochtones du Nouveau-Brunswick et du reste du Canada prennent sans crainte la parole pour faire état des mesures injustes prises par la police à leur endroit. Il est temps maintenant, comme jamais auparavant, de faire la lumière sur un passé douloureux ponctué par les injustices et les mesures punitives d’un système qui manque de respect envers les Autochtones et qui ignore tout de leur culture et de leur patrimoine culturel — un appel à cheminer vers la vérité, la justice et l’égalité dans ce pays, le Canada.

Il n’y aura jamais de réconciliation avec le gouvernement tant que le racisme systémique n’aura pas été éradiqué. Il est temps d’agir.