Mamidosewin (meeting place, walking together)

L’honorable Murray Sinclair—Hommage

L’honorable Murray Sinclair—Hommage

L’honorable Murray Sinclair—Hommage


Publié le 16 février 2021
Hansard et déclarations par l’hon. Patricia Bovey

L’honorable Patricia Bovey : Honorables sénateurs, notre estimé collègue, Manitobain et Canadien, le sénateur Sinclair, aura été la conscience de plusieurs d’entre nous et une inspiration pour la plupart. Les mots ne suffisent pas pour le remercier de tout ce qu’il a fait pour sa province, sa communauté et son pays, et ce, dans toutes sortes de domaines, mais je vais quand même me risquer, car mes mots auront au moins le mérite d’être sincères et de venir du plus profond de mon cœur.

La carrière judiciaire du sénateur Sinclair est un sujet de célébration en soi, car il a été le premier juge issu des Premières Nations du Manitoba. Cela dit, saviez-vous que, pendant son passage dans la magistrature, il a aussi brûlé les planches? Il incarnait la voix et la présence qui surgissait des coulisses dans la production d’Un violon sur le toît montée il y a une vingtaine d’années par des avocats du Manitoba afin de venir en aide au Royal Manitoba Theatre Centre. J’y étais — j’étais même assise dans la deuxième rangée — et je peux vous assurer qu’on savait qu’il était là. Pour tout vous dire, sa voix était celle qui portait le mieux de toute la distribution, et il s’agissait pourtant d’orateurs chevronnés. Assistera-t-on aux débuts d’une carrière théâtrale?

Son travail à titre de commissaire de la Commission de vérité et réconciliation est bien connu et a été mentionné par d’autres sénateurs. Je tiens à dire combien j’ai aimé la cérémonie spéciale organisée à l’Université du Manitoba, durant mon mandat de présidente du conseil, le jour où Murray a annoncé le transfert des documents et des dossiers de la commission au Centre national pour la vérité et réconciliation de l’université. L’émotion dans la salle était palpable. Murray, votre travail, votre passion et votre dévouement, ainsi que ceux de la commission, doivent être et seront un modèle que nous suivrons au cours des années à venir. Nos aspirations se concrétiseront, Murray.

Je veux vous remercier personnellement d’avoir joué un rôle clé comme mon parrain et guide, lors de la journée mémorable de mon entrée en fonction ici. Merci, Murray.

Sénateur Sinclair, les idées que vous avez véhiculées et la sensibilité dont vous avez fait preuve dans cette enceinte sont grandement appréciées. Je vous remercie à bien des égards. Vous m’avez beaucoup appris, et vous continuez de le faire. Vous avez mis au défi les musées canadiens de donner l’exemple en racontant notre véritable histoire et en favorisant la réconciliation. Votre plaidoyer était particulièrement poignant, et il a été entendu. Il est important de favoriser l’éducation dans les lieux fréquentés par les familles. Or, les familles ne vont pas à l’école ensemble, mais elles vont aux musées.

Je transmets, à vous et à Katherine, tous mes meilleurs vœux de succès pour le prochain chapitre de votre vie, à savoir le mentorat de jeunes avocats des Premières Nations, qui ont la chance de pouvoir compter sur votre aide et vos conseils. Je me réjouis à la perspective de lire votre autobiographie et de continuer à apprendre de vous, tant dans ma vie au Sénat que dans ma vie à l’extérieur du Sénat. Votre sens de l’humour me manquera, tout comme les cafés que l’on savourait ensemble le lundi matin à l’aéroport de Winnipeg avant de s’envoler vers Ottawa.

Faites attention à vous, cher ami, et bonne chance. Vous nous manquerez au Sénat, mais j’espère vous revoir bientôt. Merci.