Mamadosewin (lieu de rencontre, marcher ensemble)

La Journée internationale des droits de l’homme

La Journée internationale des droits de l’homme

La Journée internationale des droits de l’homme


Publié le 10 décembre 2020
Hansard et déclarations par l’hon. Wanda Thomas Bernard

L’honorable Wanda Elaine Thomas Bernard : Honorables sénateurs, aujourd’hui, en cette Journée internationale des droits de l’homme, je souhaite parler d’un organisme qui défend les droits des Néo-Écossais d’origine africaine.

L’African Nova Scotian Decade for People of African Descent Coalition, ou DPAD, se consacre aux injustices historiques commises à l’égard des Canadiens noirs de Nouvelle-Écosse, aux actualités touchant le racisme institutionnel et systémique, ainsi qu’à la mise en place de bases pour les générations futures.

Cet organisme a pour mission de renforcer la santé et la solidité des communautés et d’établir des relations entre les Néo-Écossais d’origine africaine et tous les ordres de gouvernement. Le DPAD réclame des mesures sur des enjeux pressants, dont la brutalité policière, le profilage racial, les données désagrégées et la représentation équitable des Néo-Écossais d’origine africaine au gouvernement.

Les Canadiens noirs ont vécu une année difficile. Outre une crise mondiale qui a mis en danger notre santé et notre gagne-pain, nous avons dû endurer le traumatisme racial du meurtre de nombreux Noirs aux mains de la police, ainsi que les conséquences de l’injustice. Nous avons été forcés de subir une double pandémie : le racisme et la COVID-19.

Le DPAD a constitué une force stabilisatrice tout au long de cette période de chagrin. Cette année, le thème de la Journée internationale des droits de l’homme est Reconstruire en mieux — Défendons les droits de l’homme.

Le DPAD défend les droits des Néo-Écossais d’origine africaine tandis que nous reconstruisons en mieux.

Je tiens à féliciter le personnel de l’organisme, Vanessa Fells et Bernadette Hamilton-Reid, les membres du comité exécutif et toutes les organisations membres qui s’efforcent collectivement de susciter le changement. Ensemble, ils encouragent et coordonnent le changement dans chacune des 50 communautés néo-écossaises d’origine africaine et ils nous représentent à l’échelon fédéral.

J’ai hâte de voir cet organisme croître au cours des prochaines années tandis qu’il fera reconnaître que les Néo-Écossais d’origine africaine font partie intégrante du passé, du présent et de l’avenir de la Nouvelle-Écosse.

Honorables collègues, j’aimerais que vous vous joigniez à moi pour souligner l’exceptionnel travail en matière de droits de la personne qu’effectue l’African Nova Scotian Decade for People of African Descent Coalition.

Des voix : Bravo!