Période des questions: les relations entre le Canada et l’Afrique

Par: L'hon. Amina Gerba

Partager cette publication:

L’honorable Amina Gerba : Ma question s’adresse au représentant du gouvernement au Sénat.

Sénateur Gold, l’Afrique est un grand marché en voie d’unification autour d’une zone de libre-échange continental. Cette zone de libre-échange représente 3 000 milliards de dollars en PIB, ce qui en fera la plus grande zone de libre-échange au monde. L’Afrique, c’est 1,2 milliard de consommateurs. On prévoit qu’en 2050, un être humain sur quatre vivra sur le continent africain, qui sera de surcroît le continent le plus jeune du monde. L’Afrique, c’est 54 pays qui représentent une voix importante dans les instances et les alliances stratégiques internationales.

D’ailleurs, l’échec du Canada à obtenir un siège au Conseil de sécurité des Nations unies est sans aucun doute lié au manque de soutien des pays africains. Aujourd’hui, la Russie réussit à contourner une partie des sanctions internationales imposées contre elle grâce aux pays africains qui se sont majoritairement abstenus de condamner l’invasion de l’Ukraine, et dont certains ont même renoncé à appliquer des sanctions contre elle.

Sénateur Gold, le gouvernement du Canada est-il conscient de l’importance stratégique de l’Afrique?

L’honorable Marc Gold (représentant du gouvernement au Sénat) : Merci de la question, madame la sénatrice.

Le gouvernement du Canada reconnaît l’importance stratégique de l’Afrique. Comme vous le savez, le Canada et l’Afrique entretiennent depuis longtemps des relations significatives. Je vous en cite quelques exemples. La récente visite du secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères au Sénégal et au Nigéria en avril a également permis de renforcer ces liens. À Dakar, il a rencontré des représentants clés du gouvernement pour discuter des relations entre le Canada et le Sénégal, et des priorités de l’Union africaine.

La sénatrice Gerba : Je comprends, sénateur Gold, qu’il y a des actions qui sont menées en ce moment vers l’Afrique par le gouvernement du Canada, mais que fait le gouvernement du Canada, concrètement, pour rallier l’Afrique à sa cause au sein des instances internationales?

Le sénateur Gold : Merci de la question.

Comme je l’ai mentionné, le secrétaire parlementaire de la ministre des Affaires étrangères est récemment allé en Afrique. Au Nigéria, il a rencontré des parlementaires pour discuter de commerce, des répercussions de la COVID-19 et de l’invasion de l’Ukraine, ainsi que de l’importance des liens entre nos peuples.

Le gouvernement du Canada demeure déterminé à cultiver ces liens importants avec nos partenaires africains, et il s’engage à continuer à approfondir ses engagements en matière de priorités régionales et d’enjeux internationaux.

Partager cette publication:

Menu