Vladimir Kara-Murza

Par: L'hon. Pierre Dalphond

Partager cette publication:

L’honorable Pierre J. Dalphond : Honorables sénateurs, je prends la parole pour exprimer ma solidarité envers Vladimir Kara-Murza, un leader de l’opposition démocratique en Russie qui a récemment été arrêté par le régime de Poutine pour le réduire au silence.

M. Kara-Murza, un journaliste et ancien chef adjoint du Parti de la liberté du peuple, est un collègue de longue date du défunt chef de l’opposition Boris Nemtsov, qui a été assassiné à l’extérieur du Kremlin en 2015. Il a survécu à deux empoisonnements quasi mortels en 2015 et en 2017 dont la responsabilité a été attribuée aux autorités russes.

M. Kara-Murza est également un ami de notre Parlement et un agrégé supérieur au Centre Raoul Wallenberg pour les droits de la personne à Montréal. En 2016, il a comparu devant le Comité sénatorial des affaires étrangères pour exhorter le Canada à adopter la loi de Sergueï Magnitski, qui porte le nom d’une autre victime du régime de Poutine et qui est entrée en vigueur en 2017.

Le 11 avril, après être courageusement rentré en Russie à la suite d’un voyage en Europe, M. Kara-Murza a été arrêté devant son domicile après avoir donné une entrevue à CNN où il a critiqué l’invasion de l’Ukraine par la Russie et a qualifié le gouvernement de Vladimir Poutine à juste titre de « régime d’assassins ». Il fait maintenant face à des accusations criminelles orwelliennes qui pourraient lui valoir jusqu’à 15 ans de prison.

Comme l’a exhorté l’épouse de M. Kara-Murza, Evgenia Kara-Murza, dans une récente entrevue accordée au Globe and Mail, le Parlement du Canada et ses alliés doivent être solidaires de M. Kara-Murza. Le 12 avril, notre ministre des Affaires étrangères, l’honorable Mélanie Joly, a demandé sa libération immédiate. Hier, le député Anthony Housefather a pris la parole à la Chambre des communes pour joindre sa voix à cette demande. Hier encore, les présidents des comités des affaires étrangères de 20 pays, dont le Canada, ont répété cette demande.

J’espère, chers collègues, que vous vous joindrez aux efforts visant à soutenir Vladimir Kara-Murza, une étoile d’espoir dans le ciel russe. Il ne fait aucun doute que le Canada est solidaire des héros à l’intérieur et à l’extérieur de la Russie qui osent dénoncer le tyran Poutine et ses crimes de guerre et lutter contre eux.

Merci.

Partager cette publication:

Menu