Période des questions : La pandémie de COVID-19—Les soins de longue durée

Par: L'hon. Patricia Bovey

Partager cette publication:

L’honorable Patricia Bovey : Ma question s’adresse au représentant du gouvernement au Sénat. À Winnipeg, le nombre de cas de COVID-19 dans les établissements de soins est en hausse, comme dans les hôpitaux. Hier, les médias ont rapporté 336 cas et 35 décès dans 16 de ces établissements. Parkview Place à elle seule a eu 138 cas. Ces éclosions ressemblent à celles qui se sont produites en Ontario et au Québec, qui ont été décrites ici par les sénatrices Seidman et Martin, et beaucoup de personnes âgées et d’employés se trouvent dans une situation très difficile. Les gens sont effrayés.

Le premier ministre du Manitoba a demandé s’il y avait des volontaires pour aider durant la hausse des cas de COVID-19, qui met à rude épreuve le système de santé de la province. Quelque 7 000 personnes ont répondu à l’appel pour apporter leur aide. Cela montre la nature généreuse des Manitobains, et je les félicite de leur générosité.

Monsieur le sénateur Gold, nous avons appris aujourd’hui que la Croix-Rouge apportera son aide dans deux des plus grands établissements de soins et qu’il a été question de demander l’aide de l’armée lors de discussions entre la province et le gouvernement fédéral. Pouvez-vous nous dire si l’armée canadienne apportera également son aide pour pallier la situation désastreuse des établissements de soins à Winnipeg?

L’honorable Marc Gold (représentant du gouvernement au Sénat) : Merci, sénatrice, d’avoir soulevé cette question. J’ai été informé que le gouvernement étudie actuellement la demande de la province du Manitoba, qui souhaiterait avoir l’aide de la Croix-Rouge. Comme vous m’aviez prévenu que vous alliez me poser cette question, j’ai pu m’informer auprès du gouvernement et on m’a dit que, pour le moment, le Manitoba n’avait pas demandé l’intervention des forces armées, ce qui serait une condition préalable pour que le gouvernement puisse les envoyer. Cependant, le gouvernement demeure résolu à aider les provinces et les territoires s’ils le lui demandent, afin de fournir des soins aux personnes les plus vulnérables.

La sénatrice Bovey : Merci. Je vois qu’il y a eu des discussions, mais qu’aucune demande officielle n’a été faite. Avec quelle rapidité la Croix-Rouge canadienne ou les Forces armées canadiennes seraient-elles prêtes à intervenir si une demande était faite?

Le sénateur Gold : Je vous remercie de votre question supplémentaire. Je ne sais pas combien de temps il faudrait à la Croix-Rouge pour intervenir dans le cas où une demande officielle serait faite. Si l’on se fie à notre expérience récente, au cours de la pandémie, le gouvernement a été en mesure d’agir rapidement parce qu’il comprend à quel point il est important de fournir de l’aide aux gens les plus vulnérables.

Partager cette publication:

Menu