Période des questions: Le racisme systémique

Par: L'hon. Wanda Thomas Bernard

Partager cette publication:

Parliament from across the Ottawa River, Ottawa

L’honorable Wanda Elaine Thomas Bernard : Honorables sénateurs, ma question s’adresse au représentant du gouvernement au Sénat.

Sénateur Gold, une des causes sous-jacentes de la surreprésentation des Noirs dans le système carcéral canadien est le racisme systémique à leur endroit. Un des principaux obstacles auxquels sont confrontés de nombreux Noirs emprisonnés est que ces derniers sont étiquetés comme faisant partie d’un « groupe menaçant la sécurité ». Cette étiquette peut être consignée dans leur dossier simplement parce qu’ils ont porté un bandana sur leur tête ou parce qu’ils viennent d’un quartier donné. Cette étiquette continue de figurer dans leur dossier, qu’ils soient ou non affiliés à un gang, ce qui a une incidence sur le traitement qu’ils reçoivent en prison et sur leur admissibilité aux programmes et à la libération conditionnelle. Ce n’est là qu’un exemple du racisme anti-Noirs présent dans les prisons canadiennes.

Sénateur Gold, que fait-on pour lutter contre le racisme systémique anti-Noirs dans les prisons et le système de justice pénale du Canada?

L’honorable Marc Gold (représentant du gouvernement au Sénat) : Merci, sénatrice, de votre question. Comme nous le savons tous pertinemment, les Autochtones, les minorités visibles, y compris les Canadiens noirs, sont surreprésentés dans notre système de justice pénale, et cela doit changer.

Le gouvernement s’efforce de créer les conditions permettant à tous ceux qui travaillent au sein du système de justice pénale de prendre les mesures nécessaires pour remédier à cette situation et produire des résultats plus équitables. On m’a informé que le gouvernement offre également aux délinquants noirs canadiens des services visant à favoriser leur réinsertion sociale, notamment en répondant à leurs besoins culturels en matière d’emploi et de mentorat.

On m’a également informé que le Service correctionnel du Canada étudie la situation des détenus racisés, notamment les Canadiens noirs, et qu’un rapport de recherche complet devrait être publié cet automne.

Comme nous le savons, le gouvernement a également présenté le projet de loi C-5, un important pas en avant. Si jamais ce projet de loi est adopté, ces changements permettront à notre système de justice pénale d’être plus équitable, plus efficace et d’assurer la sécurité des Canadiens issus de toutes les communautés.

Enfin, et cela va sans dire, il reste encore du travail à faire. Le gouvernement le reconnaît et est déterminé à l’accomplir.

Partager cette publication:

Menu