Jennifer E. Jones

Par: L'hon. Amina Gerba

Partager cette publication:

The

L’honorable Amina Gerba : Honorables sénateurs, je prends la parole aujourd’hui pour rendre hommage à Jennifer Jones, la première femme à occuper la haute fonction de présidente du Rotary international.

Fondé en 1905, le Rotary international est aujourd’hui l’une des plus importantes organisations caritatives au monde. Il compte plus de 1,4 million de membres répartis dans 35 000 clubs Rotary à travers les cinq continents.

Ses membres sont majoritairement des entrepreneurs et des professionnels qui se sont distingués dans leur secteur d’activité. Étant moi-même membre et Paul Harris Fellow, c’est-à-dire une donatrice reconnue par le Rotary international, j’ai eu le privilège d’occuper la présidence du Club Rotary du Vieux-Montréal. Servir d’abord : telle est la vocation du Rotary international; servir les personnes étant le plus dans le besoin, en assurant le financement d’œuvres humanitaires à l’échelle locale et à l’international.

Chers collègues, la nomination de la Canadienne Jennifer Jones à la tête du Rotary international est un grand honneur pour notre pays. Rotarienne depuis 1997, Jennifer Jones a efficacement servi l’organisation, notamment comme gouverneure de district, présidente de comité, responsable de la formation, vice-présidente et aujourd’hui présidente. Ce parcours est digne de mention dans une organisation qui, à l’origine, n’acceptait même pas les femmes comme membres.

En devenant présidente du Rotary international, Mme Jones a fait éclater un important plafond de verre qui, durant ces 115 dernières années, bloquait l’accès des femmes — d’une femme — à la plus haute fonction dans l’organisation : la présidence du Rotary international.

Chers collègues, joignez-vous à moi pour féliciter chaleureusement notre concitoyenne Jennifer Jones. Souhaitons-lui un mandat heureux et fructueux à la présidence du Rotary international pour l’année 2022-2023.

Des voix : Bravo!

Partager cette publication:

Menu