L’organisme VETS Canada

Par: L'hon. Jane Cordy

Partager cette publication:

L’honorable Jane Cordy : Honorables sénateurs, les êtres humains ont besoin de bienveillance et de compassion. Ces sentiments s’épanouissent et ont un effet d’entraînement lorsqu’on en fait preuve envers son prochain tout comme envers soi-même. Je crois que vous constaterez que lorsqu’on tend la main pour aider son prochain, c’est nous-mêmes que nous aidons dans le processus.

Nos vétérans forment un groupe qui a particulièrement besoin de notre aide compte tenu des traumatismes qu’ils ont souvent vécus. Je suis récemment devenue ambassadrice pour VETS Canada, un organisme qui aide les vétérans dans le besoin, et j’aimerais vous en parler brièvement.

VETS Canada est un mouvement populaire qui a été fondé en 2010 par Jim Lowther, un vétéran, lorsqu’il a constaté que certains vétérans sans famille s’étaient retrouvés à la rue, dans des situations dangereuses, après avoir glissé entre les mailles du système. Jim et sa femme, Debbie, ont formé une petite équipe à Halifax, en Nouvelle-Écosse, afin de rechercher ces vétérans à risque et sans abri dans le but de les aider à réintégrer la vie civile. Au fil des ans, leur initiative a évolué pour devenir un organisme qui offre diverses formes d’aide aux vétérans dans le besoin. Cela va de l’aide pour payer l’épicerie ou une facture d’électricité à du soutien émotionnel ou en santé mentale. Une des principales devises de l’organisme est : « Ils ont tant donné. C’est à nous de leur rendre la pareille. »

VETS Canada offre des services d’un océan à l’autre, notamment dans trois centres de soutien sans rendez-vous et par le truchement de plus de 1 400 bénévoles. À ce jour, l’organisme a contribué au traitement de plus de 12 000 dossiers d’anciens combattants et a aidé à loger 984 vétérans.

L’un des projets de l’organisme qui connaît le plus de succès et qui produit le plus de bienfaits est le programme Guitares pour VETS, qui remet à des vétérans ou à des militaires toujours de service qui souffrent du trouble de stress post-traumatique ou d’un autre handicap lié à leur service une guitare usagée, mais en bon état, puis leur offre 10 cours gratuits auprès d’un enseignant, l’idée étant d’offrir « à nos héros le pouvoir thérapeutique de la musique ».

VETS Canada reconnaît également les difficultés uniques aux anciennes combattantes. Dans le cadre de sa campagne « Take A Walk In Her Boots », l’organisme livre du matériel à des refuges pour femmes. VETS Canada collabore également avec des refuges pour sensibiliser la population aux besoins particuliers des anciennes combattantes et lui enseigner les questions à poser pour aider le mieux ces dernières.

Honorables sénateurs, j’ai l’honneur d’appuyer ce noble organisme et je vous invite à vous documenter sur les précieux services qu’il offre aux militaires. Nous pêchons parfois plus par oubli que par indifférence. N’oublions pas nos vétérans, n’oublions pas VETS Canada et passons de la parole aux actes.

Partager cette publication:

Menu