Le Mois du patrimoine asiatique

Par: L'hon. Wanda Thomas Bernard

Partager cette publication:

Lebreton Flats and Canadian geese, Ottawa

L’honorable Wanda Elaine Thomas Bernard : Honorables sénateurs, je prends la parole aujourd’hui à l’occasion du Mois du patrimoine asiatique afin de souligner l’important travail du Filipino-Canadian Social and Community Worker Network.

Nous avons observé cette année une hausse de la discrimination envers les Asiatiques de même qu’une sensibilisation accrue à l’égard du racisme et de la violence dont font l’objet les Canadiens d’origine asiatique. Il est important que nous travaillions ensemble pour éliminer le racisme envers les Asiatiques. J’aimerais également porter à votre attention des choses positives qui se produisent au sein de la communauté canado-asiatique en reconnaissant un organisme populaire qui soutient cette communauté en cette période difficile.

J’ai eu le privilège de rencontrer les dirigeants du Filipino-Canadian Social and Community Worker Network, c’est-à-dire Monica Batac, Ilyan Ferrer, Veronica Javier et Fritz Pino. Ces chefs de file agents du changement mobilisent les travailleurs et travailleuses sociaux philippins, philippines et philippinx du Canada en organisant des activités ainsi qu’au moyen du groupe qu’ils ont créé sur Facebook. Ce groupe constitue un carrefour de réseautage, de mentorat et de partage de ressources. On y attire l’attention sur des problèmes que vivent des personnes d’origine philippine au Canada, touchant des sujets tels que le racisme et le colonialisme, l’immigration, le travail, la solidarité avec les Noirs et les communautés autochtones et l’évaluation des besoins de la communauté en lien avec la pandémie de COVID-19.

Le réseau répond au besoin d’une bourse pour la communauté philippine afin que celle-ci soit représentée dans le secteur du travail social et du militantisme communautaire par des travailleurs sociaux, des travailleurs communautaires, des formateurs et des chercheurs universitaires en travail social. En tant que fondatrice de l’Association of Black Social Workers, établie il y a 42 ans, je sais bien quel courage et quelle persévérance il faut pour lancer une telle initiative de zéro. J’ose espérer que dans 42 ans, ce réseau pourra considérer ses premières années d’existence comme un moment décisif pour les travailleurs sociaux et communautaires philippins au Canada.

Honorables sénateurs, à l’occasion du Mois du patrimoine asiatique, je vous invite à vous joindre à moi pour saluer et appuyer l’important travail du Filipino-Canadian Social and Community Worker Network. Merci.

Partager cette publication:

Menu