Le décès de l’honorable Claudette Bradshaw, c.p., O.N.-B.

Par: L'hon. Jane Cordy

Partager cette publication:

Parliament, Ottawa

L’honorable Jane Cordy : Honorables sénateurs, d’entrée de jeu, je remercie le Groupe des sénateurs canadiens de m’avoir accordé son temps de déclaration aujourd’hui.

Maya Angelou a dit :

J’ai appris que les gens oublient ce que vous dites et ce que vous faites, mais qu’ils n’oublient jamais l’impression que vous leur faites.

Quel merveilleux pouvoir nous possédons de rendre le monde meilleur lorsque nous recherchons le bien. Claudette Bradshaw était une de ces personnes qui incarnent la bonté et qui communiquent généreusement leur bienveillance aux autres. Claudette est malheureusement décédée le 26 mars 2022, au terme d’une bataille contre le cancer.

Claudette a été députée fédérale de la circonscription de Moncton—Riverview—Dieppe au Nouveau-Brunswick, de 1997 à 2006. Durant son passage sur la Colline du Parlement, elle a été secrétaire parlementaire du ministre de la Coopération internationale; ministre responsable de la Francophonie, ministre du Travail et ministre d’État pour le Développement des ressources humaines.

De 1999 à 2004, elle a également été coordonnatrice fédérale pour les sans-abris. Ce n’est un secret pour personne que Claudette ouvrait souvent les portes de son appartement d’Ottawa aux gens de sa circonscription. Elle trouvait du temps chaque fois que c’était possible pour converser et encourager les autres, particulièrement les jeunes.

Quand j’ai participé à un groupe de travail sur les femmes entrepreneures en 2003, je me souviens d’avoir assisté à plusieurs réunions en compagnie de Claudette. Elle considérait que son travail au sein du groupe avait une grande valeur et souhaitait généralement que toute personne touchée par ce travail se sente importante et ait le sentiment de pouvoir apporter une contribution tangible. Bien des personnes sont tombées amoureuses du service à la population et de l’aide humanitaire parce que Claudette, ou d’autres comme elle, les a convaincues qu’elles pouvaient avoir une incidence positive simplement en étant elles-mêmes.

Il s’agit peut-être là du principal legs de Claudette : ces gens qu’elle a envoyés dans le monde avec un sourire et l’une de ses fameuses embrassades pour transmettre et répandre l’amour afin qu’il se multiplie de manière exponentielle.

Le projet qui lui tenait peut-être le plus à cœur était le programme Bon Départ qu’elle a fondé à Moncton avec son époux, Doug. Ce programme est venu en aide à d’innombrables enfants à haut risque et à leurs familles qui peinent à subvenir à leurs besoins fondamentaux en leur offrant des services d’intervention familiale et de soutien. Je ne peux qu’imaginer le nombre de vies qui ont été et continuent d’être touchées par cette initiative depuis sa création, il y a 50 ans, tout cela grâce à la vision de Claudette : améliorer le présent dans l’espoir qu’il mène à un avenir meilleur.

En 2009, Claudette a été nommée membre de l’Ordre du Nouveau-Brunswick et, en 2020, elle a reçu le Prix des droits de la personne du Nouveau-Brunswick.

Honorables sénateurs, Claudette Bradshaw était une lueur d’espoir en ce monde. Qui plus est, elle n’a pas gardé cette lumière pour elle-même, mais a consacré toute son énergie à transmettre aux autres le feu qui l’animait afin qu’ils puissent, eux aussi, briller.

Puissions-nous tous briller avec autant d’éclat. Puissions-nous tous nous soucier aussi profondément des autres. Puissions-nous tous vivre aussi pleinement notre vie. Merci, Claudette. Mes condoléances à sa famille, à ses amis ainsi qu’aux nombreuses personnes qui l’aimaient. Merci.

 

Partager cette publication:

Menu