L’hon. Sandra Lovelace Nicholas

Nouveau-Brunswick
Twitter
Facebook
Instagram
Site Web personnel

Mme Sandra Lovelace Nicholas a joué un rôle déterminant dans la lutte des Canadiennes autochtones pour l’acquisition de leurs droits, et offre ainsi un excellent exemple de ce que peut accomplir une femme qui s’applique à rectifier une injustice. En contestant certaines dispositions discriminatoires de la Loi sur les Indiens, qui privaient les femmes autochtones de leur statut lorsqu’elles épousaient des non Autochtones, elle a grandement contribué à ce que ce dossier soit pris en considération par la Commission des droits de l’homme des Nations Unies. Elle a aussi participé activement à la campagne en faveur de la loi de 1985 qui visait à rétablir les droits des femmes autochtones et ceux de leurs enfants. En 1990, elle a reçu l’Ordre du Canada et, en 1992, le Prix du Gouverneur général en commémoration de l’affaire « personne ».

Une Malécite de la Première nation Tobique au Nouveau-Brunswick, Sandra Lovelace Nicholas a permis de faire avancer la cause des droits de la personne dans ce pays, tandis que sa fierté, sa force et sa détermination ont fait d’elle un modèle à imiter pour de nombreuses femmes autochtones.

Elle a étudié pendant trois ans à l’Université St. Thomas et est diplômée en construction résidentielle de la Maine Northern Technical College. Fière de ses quatre enfants, elle vit toujours dans la Première nation Tobique. Sandra Lovelace Nicholas est membre du Groupe progressiste du Sénat.

Contenu rédigé par

L’hon. Sandra Lovelace Nicholas

L’hon. Marty Klyne
Menu