Mamidosewin (meeting place, walking together)

L’honorable Murray Sinclair—Hommage

L’honorable Murray Sinclair—Hommage

L’honorable Murray Sinclair—Hommage


Publié le 16 février 2021
Hansard et déclarations par l’hon. Brian Francis

L’honorable Brian Francis : Honorables sénateurs, j’aimerais prendre quelques instants pour rendre hommage à notre collègue et ami, le sénateur Sinclair.

Ardent défenseur des peuples autochtones, le sénateur Sinclair a abattu des obstacles pour les générations à venir. Son leadership et ses contributions à titre d’avocat, de juge, de commissaire et, plus récemment, de sénateur laissent une marque indélébile dans notre mémoire collective.

Je suis heureux d’avoir travaillé avec lui et d’avoir bénéficié de ses enseignements ces dernières années. Sa vivacité d’esprit, son merveilleux sens de l’humour et son grand cœur me manqueront. Cependant, sa retraite est bien méritée. Le sénateur Sinclair a donné beaucoup de lui-même, ce qui n’a pas toujours été facile. Les témoignages souvent déchirants rendus par les survivants du régime des pensionnats devant la Commission de vérité et réconciliation ont eu un impact profond sur son corps et son esprit. Le temps est venu pour lui de se consacrer à sa famille et à d’autres passions.

Chers collègues, je suis conscient que ceci n’est pas un adieu, mais plutôt un « au revoir », puisque nos chemins continueront de se croiser.

Le sénateur Sinclair a joué un rôle crucial pour éduquer le public sur la véritable histoire du Canada ainsi que sur la relation du Canada avec les peuples autochtones et le traitement qu’il a réservé à ces derniers. Ce faisant, Murray Sinclair a contribué à façonner notre cheminement commun vers la réconciliation.

En décembre dernier, lors du cinquième anniversaire du rapport final de la Commission de vérité et réconciliation, le sénateur Sinclair et les deux autres commissaires ont parlé de la mise en œuvre des appels à l’action, qui se fait attendre depuis trop longtemps. À ce moment-là, on nous a rappelé la responsabilité et l’obligation que nous avons de faire avancer la réconciliation, non pas en prononçant simplement de beaux discours, mais plutôt en prenant des mesures concrètes. C’est un message que nous devons garder au cœur de nos pensées et de nos actions.

Le sénateur Sinclair a aussi parlé du rôle que joue l’éducation dans la réconciliation, en déclarant un jour :

Les pensionnats ont existé pendant 130 ans, soit jusqu’en 1996. Sept générations d’enfants les ont fréquentés. Il faudra des générations pour corriger la situation.

En effet, l’ensemble des Canadiens et des gouvernements doivent prendre part à un long processus d’apprentissage et de désapprentissage. Les parlementaires ne sont pas à l’abri de ces problèmes. Nous devons nous pousser les uns les autres à être meilleurs et à faire mieux afin de pouvoir prêcher par l’exemple dans nos milieux de travail et nos collectivités. À mon humble avis, c’est la meilleure façon de rendre hommage aux efforts inlassables du sénateur Sinclair et des autres personnes déterminées à favoriser une réconciliation véritable et durable.

Sénateur Sinclair, au nom de tout le Groupe progressiste du Sénat, je vous souhaite la meilleure des chances dans ce nouveau chapitre de votre vie. Merci, wela’lin.