Mamadosewin (meeting place, walking together)

Journée nationale de l’enfant

Journée nationale de l’enfant

Journée nationale de l’enfant

Le 20 novembre est la Journée mondiale de l’enfance, appelée Journée nationale de l’enfant au Canada, et commémore l’adoption à l’unanimité de la Convention relative aux droits de l’enfance par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1989.

La Convention relative aux droits de l’enfant de l’ONU constitue un cadre précieux afin d’assurer que les enfants puissent vivre, se développer et s’épanouir. Pour éliminer les iniquités sociales et respecter les droits des enfants, il faut d’abord en faire le choix. Si le Canada a fait ce choix lorsqu’il a ratifié la convention en décembre 1991, il ne respecte pas ses obligations envers tous les enfants du pays.

La Journée nationale de l’enfant nous rappelle tout ce qui a été accompli au chapitre des droits des enfants, mais elle nous fait aussi penser à tout ce qui reste à faire, plus particulièrement en ce qui concerne les plus vulnérables, comme les enfants autochtones ou les enfants atteints de déficiences physiques ou intellectuelles.

Les soins de santé et les services de santé mentale, l’accès à des aliments nutritifs et à l’eau potable, de même que les services d’éducation ne sont pas les mêmes partout au pays. C’est pourquoi, avec bon nombre d’autres sénateurs, je continue de travailler en vue de la création d’un commissariat national à l’enfance et à l’adolescence au Canada. Cela permettrait d’offrir des chances égales à tous les enfants du pays. Ainsi, peu importe le milieu économique ou social dans lequel ils naissent, ils auront la possibilité de réussir et de se réaliser pleinement.

L’un des engagements les plus importants qu’une société peut prendre est envers ses enfants. L’adage dit ceci : on peut chercher à s’assagir en vieillissant tout en continuant à regarder le monde à travers les yeux d’un enfant.